Solidarité et Service 2021 -Conseiller - Des solutions applicables à vos préoccupations

Élections des Conseillers des Français de l’étranger et des Délégués consulaires le 30 mai 2021 en Belgique

Pourquoi aller voter ?

Parce que ces élections permettent de faire entendre la voix et les opinions de compatriotes, comme nous expatriés, que les gouvernements français successifs ont régulièrement eu tendance à traiter avec indifférence, voire avec condescendance.

Parce qu’une participation importante affermit le poids des élus vis-à-vis des autorités françaises et belges.

Parce qu’une participation faible avantage toujours les listes populistes et extrémistes, pourtant généralement peu prisées par les expatriés.

Parce que celui qui s’abstient de participer à l’élection ne peut logiquement par la suite se plaindre des orientations prises par les élus.

Parce que les démocraties européennes sont menacées à leurs frontières par des puissances étrangères qui leur sont hostiles, et dont la manipulation et la désinformation sont les armes quotidiennes pour saper nos institutions.

Parce que le droit de vote a été, en France comme dans d’autres démocraties, acquis au prix de longues luttes au cours desquelles plus d’un y a laissé sa vie ; ne méprisons pas ces sacrifices en renonçant à nous en prévaloir.

Parce qu’enfin, voter, c’est recevoir en partage une partie de la légitimité républicaine.

QUI ALLONS-NOUS ÉLIRE ?

Le 30 mai, nous élirons nos Conseillers des Français de l’étranger et nos Délégués consulaires ; notre circonscription de Belgique sera représentée par 7 Conseillers et 9 Délégués.

Les Conseillers des Français de l’étranger sont des élus de proximité, qui interviennent auprès du Consulat général et d’autres services officiels français ou belges, plus rarement européens, pour défendre les intérêts de tout citoyen français expatrié ici, qu’il s’agisse de formalités administratives de routine ou complexes, ou encore de faire face à des situations d’urgence. Nos Conseillers composent le Conseil consulaire, désormais présidé par l’un des leurs, en présence de fonctionnaires du Consulat général. Ils ont aussi à connaître, notamment, de l’attribution de bourses d’études, de la gestion des deux Lycées français, des pécules d’assistance individuelle, et des facilités offertes au rapatriement en France.

Les Délégués consulaires, élus sur les mêmes listes que les Conseillers, peuvent assister leurs colistiers Conseillers dans l’exercice de leur mandat.

En raison du report d’un an des élections consulaires pour cause de pandémie, le mandat des Conseillers et des Délégués est réduit cette fois-ci à cinq ans au lieu de six.

Au cours du mois de juin, les Conseillers des Français de Belgique se réuniront avec leurs homologues du Luxembourg et des Pays-Bas pour élire parmi eux les 6 Conseillers qui iront siéger, au nom des Français du Benelux, à l’Assemblée des Français de l’étranger. Les réunions plénières de celle-ci et celles de ses six commissions se tiennent à Paris au centre de conférence du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, Rue de la Convention. On dénombre 90 Conseillers à l’Assemblée des Français de l’étranger (AFE), qui ont toute latitude pour débattre et s’exprimer sur tout texte de loi, adopté ou prévu, pouvant intéresser nos compatriotes expatriés.

Vers la fin du mois de septembre se tiendront les élections des Sénateurs des Français de l’étranger. Au nombre de 12, ceux-ci sont renouvelés par moitié tous les trois ans. Les grands électeurs de cette sénatoriale sont les 442 Conseillers des Français de l’étranger, les 68 Délégués consulaires, les 11 Députés des Français de l’étranger, et les 12 Sénateurs eux-mêmes, soit un corps électoral de 533 élus.

Enfin, sitôt après l’élection présidentielle de l’an prochain, nous, Français de Belgique, aurons à participer aux élections législatives pour élire directement le Député du Benelux, appelé à siéger à l’Assemblée nationale.

POUR QUI VOTER ?

Nous avons vu plus haut pour quelle raison il est primordial d’effectuer le geste civique que constitue le fait d’aller voter.

Mais pour laquelle des dix listes concurrentes voter, alors que les candidats vous sont souvent inconnus et que l’orientation politique des listes n’est pas toujours apparente ?

Bien sûr, nous souhaiterions que vous soyez nombreuses et nombreux à voter pour nous, la liste SOLIDARITÉ et SERVICE 2021… mais nous allons essayer de vous aider dans votre choix, le plus objectivement possible.

Six des listes annoncent plus ou moins clairement leurs affinités ou leur affiliation politiques ; il s’agit de la France insoumise (Mme RAUSZER) ; d’Europe-Écologie-Les Verts (M. WERT) ; du Parti socialiste (Mme GONDARD) ; d’En Marche ! (M. MASSON); du Rassemblement national (Mme GUIL) ; et de nous-mêmes, indépendants mais soutenus par les principaux partis centristes. Les quatre autres se disputent le secteur de la droite classique ; ces listes sont celles menées respectivement (et par ordre alphabétique) par MM. BISCH, FERASSON, SEINGRY, et THOMAS.

QUI POURRA VOTER ?

Pour pouvoir voter, il fallait impérativement s’être inscrit à la liste électorale consulaire (LEC) avant le 23 avril. C’est pourquoi, même si vous vous en êtes assuré pour vous-même, nous vous invitons à vérifier la situation de vos proches (famille, amis, collègues, voisins…) auprès du Consulat général. A chaque élection consulaire, les équipes des bureaux de vote se voient obligées de décevoir nombre de compatriotes, persuadés de bonne foi d’être en mesure de voter, et qui, pourtant, repartent bredouille.

Attention, l’inscription à la LEC n’est en rien automatique. On peut parfaitement être régulièrement immatriculé auprès du Consulat général et ne pas figurer pour autant à la LEC. De même, avoir pu voter de l’étranger à la présidentielle ou aux législatives ne signifie pas obligatoirement être inscrit à la LEC. Chez nous en Belgique, on ne dénombre qu’un peu plus de 93.000 inscrits à la LEC – alors que nous sommes en réalité près de 200.000 Français installés au plat pays.

COMMENT ET OÙ VOTER ?

Le vote anticipé par Internet sera possible du vendredi 21 mai 2021 à 12h00 au mercredi 26 mai 2021 à 12h00 – à la condition d’avoir fait connaître son intention en ce sens avant le 23 avril dernier et d’avoir reçu un code d’identification personnel.

Le vote à l’urne se fera le dimanche 30 mai 2021.
Les lieux de vote sont : BRUXELLES-Square (Mont des Arts), BRUXELLES-Centralisateur (Consulat), NAMUR, et TOURNAI.

VOTER PAR PROCURATION ? C’EST POSSIBLE !

Il vous faut demander à celui qui portera votre vote ses nom et prénoms (nom de naissance pour les femmes mariées), son adresse, et ses date et lieu de naissance. Il devra figurer comme vous sur la liste électorale consulaire de Belgique.

Muni de ces renseignements, prenez rendez-vous en personne avec le Consulat général (inutile d’être accompagné par votre mandataire) en envoyant votre demande par courriel à procurations.bruxelles-fslt@diplomatie.gouv.fr.

Le 30 mai, votre mandataire se rendra à votre bureau de vote (pas le sien, sauf si votre nom commence par la même lettre !) et votera en votre nom sans formalité supplémentaire.